ROQUELIN : AU BONHEUR DES ROSES

C’est une bien belle histoire, celle de Stéphane et Aline Chassine. Elle commence par la découverte d’un lot de bâtiments qui, en d’autres temps, ont été l’apanage du Château de Meung-sur-Loire : un corps de ferme en ruine avec sept hectares au lieu-dit « Roquelin ». Pas assez pour intéresser un agriculteur. De plus, la zone est inondable. La Loire tumultueuse en hiver est là tout près, à quelques centaines de mètres.
Lire la suite sur  :    http://georgeslevequejardins.com/roquelin-au-bonheur-des-roses